L'incubateur du patrimoine du Centre des Monuments nationaux

Publié le 22.10.2018
L'incubateur du patrimoine a pour missions d'accompagner les jeunes pousses qui veulent renouveler la vision et la visite du patrimoine, donner des terrains d’expérimentation, et bâtir des ponts entre patrimoine, héritage et futur
Projet de jeu vidéo avec OFabulis - UVSQ, Edwige Lelievre - 2014

Le CMN, tête de file du numérique patrimonial

Le Centre des monuments nationaux, établissement public placé sous la tutelle du ministère
de la Culture et premier opérateur culturel et touristique français, assure depuis plus de
cent ans la conservation, l’animation et l’ouverture à la visite d’une centaine de monuments
en France. Dans ce cadre, il entretient des liens de longue date avec l’entreprenariat culturel.
Avant de structurer sa proposition d’incubateur, il a, depuis 10 ans, lancé des projets
innovants puis collaboré à de nombreux projets en s’associant ponctuellement à une
vingtaine de start-ups. Ces projets répondaient à des objectifs variés et à des enjeux
primordiaux allant du confort des visiteurs à la médiation en passant par l’accessibilité. De
ces premières expériences, le CMN a pris conscience de l’intérêt d’une logique partenariale.

En 2014, il s’est doté d’une mission de la stratégie, de la prospective et du numérique afin de
concrétiser son ambition et de s’affirmer comme tête de file dans le numérique appliqué à
l’univers patrimonial. En quatre ans, le CMN a mené à la fois des restructurations majeures
de ses outils numériques (refonte des sites Internet, Intranet) et des expérimentations qui
ont été soutenues par le ministère de la Culture lors de ses appels à projets numériques
innovants et dont le caractère novateur a été souligné par les visiteurs et primé par les
professionnels.

La création de l’Incubateur du patrimoine est l’aboutissement de cette révolution numérique.
Le CMN réaffirme ainsi sa volonté d’être au plus près de l’innovation et de rester réactif face
à l’apparition permanente des nouveaux concepts du secteur et à leur maturation rapide.
Pour Philippe Bélaval, président du CMN, « la création de cet incubateur s’inscrit dans le droit fil
de la stratégie d’innovation de l’établissement au service de l’accès du plus grand nombre au
patrimoine et à la culture. En s’associant étroitement au travail créatif des start-ups, il consolide sa
position d’opérateur de référence dans le secteur patrimonial et il donne, suivant en cela les
orientations gouvernementales, un nouvel élan au service public de la culture, qui pourra bénéficier
tout entier des retombées positives de l’incubateur ».